Aller directement au contenu

Festivals de musique : place aux femmes!

Photo principale : © Francis Gagnon / Le Festif! (2014)


En mai dernier, le renommé Primavera Sound Festival de Barcelone osait une programmation 100 % paritaire. Une décision qui semble aller de soi, mais qualifiée de « révolutionnaires » par les organisateurs. Au Québec, alors que la saison des festivals de musique bat son plein, un constat s’impose : bon an mal an, parmi la pléthore d’artistes invité·e·s, les femmes sont toujours sous-représentées dans ces manifestations d’envergure. Sur la scène comme en coulisses.

C’est ce que dénonçait en 2017 le collectif Femmes en musique, dans une lettre ouverte signée par 135 femmes du monde musical. Deux ans plus tard, Rose Carine Henriquez fait le point sur les suites de ce mouvement dénonciateur adressé aux intervenant·e·s du milieu de la musique.

À quelques jours du lancement de la 10e édition de l’événement, Marylise Hamelin nous partage le fruit de sa rencontre avec Anne-Marie Dufour, une femme de cœur à la tête de l’iconique Festif! de Baie-Saint-Paul.

Notre blogueuse Myriam Daguzan Bernier propose de son côté une série de solutions constructives pour des rendez-vous musicaux plus vivants, diversifiés et… paritaires!

Pays de contraste où le statut des femmes est souvent négligé, l’Ouganda regorge de talents multiples et de musiques d’avant-garde. En complément, Jean-Baptiste Hervé et le photographe Renaud Philippe ont fait la rencontre à Kampala de MC Yallah, une rappeuse qui a su bousculer les règles établies dans un milieu d’hommes.

Inscription à l'infolettre