Aller directement au contenu

Marie-Josée De Blois

Étudiante en sciences politiques à l’Université Laval, Marie-Josée De Blois a effectué un stage dans plusieurs ONG à Cap-Haïtien du 15 mai au 8 juillet 1996.

Lors d’une rencontre du groupe au Cap-Haïtien, Madeleine Jean-Jacques et Iramène Dieuveille feuilletaient un journal dont la une en créole réclamait la création pressante d’un mouvement féministe important en Haïti.

Aucune réaction à l'article « Un journal féministe et créole »

Lire l'article Un journal féministe et créole
Inscription à l'infolettre