Aller directement au contenu
Photographie de Steve Gagnon.

Comédien, auteur dramatique et metteur en scène, Steve Gagnon n’a pas fini de surprendre avec ses écrits et ses pièces de théâtre. Ce jeune dramaturge a déjà fait sa marque avec des œuvres audacieuses, intenses et bouleversantes. Pensons à sa toute récente pièce Fendre les lacs ou à son essai Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles, où il se questionne sur la virilité et la masculinité. Steve Gagnon nous livre ici ses réflexions sur des inégalités observées, tout en s’interrogeant sur la place des hommes dans un univers égalitaire et sur une possible révolution, non pas tranquille, mais masculine.

Logo de la Gazette des femmes

Trois mots qui décrivent pour vous le féminisme?

Audace, liberté et transformation.


Un geste égalitaire que vous avez posé ou une parole antisexiste que vous avez dite et dont vous êtes fier?

Photographie de Steve Gagnon.

Un jour, j’ai joué un spectacle devant des étudiants. Les comédiennes se sont fait siffler par des jeunes gars tout le long de la représentation. Dès qu’elles entraient sur scène, ça sifflait dans la salle. À la fin de la représentation, j’ai interrompu les applaudissements pour dire que de siffler les femmes était une façon extrêmement vulgaire de leur signifier qu’on les trouve jolies. J’ai dit : « Vous avez le choix entre être des gentlemans ou des colons. Cet après-midi, vous avez été colons. »


Quand j’entends [insérez ici un préjugé sur les femmes], les veines me sortent du cou!

Quand j’entends une femme dire qu’elle n’est pas féministe. J’appelle ça jouer sur les mots, contraignant le sens au mouvement plutôt qu’à l’idéologie derrière lui.


Le gros cliché gars-fille qui vous tombe le plus sur les nerfs?

Oh! il y en a plusieurs! Mais celui qui est le plus dangereux, c’est cette idée que l’homme est fort et inébranlable et la femme sensible et vulnérable, et que l’inverse est anormal. Tout ce qui donne l’impression à l’homme qu’il doit refouler son exaltation, sa sensibilité, sa fragilité, etc.


Dans l’actualité, qu’est-ce qui vous fait le plus grincer des dents ces temps-ci en matière d’inégalité femmes-hommes?

Les propos et la vision du gouvernement libéral [du Québec]. J’ai vraiment l’impression de reculer 60 ans en arrière et je suis fasciné par notre façon de laisser passer ça sans faire vraiment de bruit. De plus, et c’est la raison pour laquelle j’ai écrit l’essai Je serai un territoire fier et tu déposeras tes meubles, je trouve nos référents identitaires arriérés et injustes. Cependant, alors que la lutte du côté de la femme est amorcée depuis longtemps, il n’y a pas encore de chemin équivalent chez l’homme. L’effet qu’ont ces référents sur les femmes et les hommes est différent, mais tout aussi dommageable. Il faut apprendre à désobéir et à mieux assumer notre liberté.


Qu'en pensez-vous?

Aucune réaction

Inscription à l'infolettre