Aller directement au contenu
Image de remplacement avec des logos de la Gazette
Grands dossiers

Pourquoi courir le monde quand il y a tant à faire ici? Des coopérantes répondent. D’ailleurs, qui sont-elles ces femmes engagées dans le développement international et quels canaux empruntent-elles pour aider les femmes d’ailleurs à porter leur pays à bout de bras? Les projets de développement des organisations non gouvernementales (ONG), bien sûr, mais aussi l’aide aux entrepreneures et la formation des fonctionnaires. Voilà qui illustre comment le lien « femmes et développement » a évolué depuis les premiers pas de la coopération internationale. Enfin, une femme du Sud et non des moindres, la professeure Fatou Sow, porte un regard cru sur la contribution des coopérants, et notamment des femmes du Nord.

On s’en va aider. Mais ce qu’on entend exactement par aller aider, au fond on ne le sait pas vraiment. On s’embarque lestées d’une ration égale d’ignorance et de bonnes intentions.

Aucune réaction à l'article « Qui donne gagne »

Lire l'article Qui donne gagne

Aucune réaction à l'article « À leurs affaires et solidaires »

Lire l'article À leurs affaires et solidaires

Le haut fonctionnaire type porte une cravate et un complet-veston. Universel comme modèle. Les femmes sont en effet peu présentes dans les administrations publiques des pays industrialisés et encore moins dans ceux en développement.

Aucune réaction à l'article « La fonction publique : demain au féminin »

Lire l'article La fonction publique : demain au féminin

Des salaires confortables, d’excellentes conditions de vie dans des pays pourtant pauvres, un statut qui les place d’office en position de pouvoir, les coopérants ont la vie belle; et l’arrogance en partage, cingle la Sénégalaise Fatou Sow.

Aucune réaction à l'article « Avec les yeux du Sud »

Lire l'article Avec les yeux du Sud
Inscription à l'infolettre