Aller directement au contenu

Au Québec, on compte sur les doigts d’une seule main les maisons d’hébergement en milieu autochtone. Malgré leur isolement, les Amérindiennes sont de plus en plus nombreuses à briser l’omertà, le tabou du silence qui garantit l’impunité des agresseurs.

Aucune réaction à l'article « Violence : l’omertà autochtone »

Lire l'article Violence : l’omertà autochtone

On savait que la «loi des Blancs» a tout mis en œuvre pour éviter que les Amérindiennes mariées à un Québécois «pur laine» et leurs enfants obtiennent le statut d’autochtone. On sait moins que les hommes de leur propre communauté perpétuent la même discrimination. Le double combat de l’Association des femmes autochtones du Québec.

Aucune réaction à l'article « Le sang « impur » des Amérindiennes »

Lire l'article Le sang « impur » des Amérindiennes

Mini-révolution sexuelle. Cinq femmes de Wendake, près de Québec, entonnent des chants traditionnels wendats en s’accompagnant du tambour-chef. Un instrument sacré dont seuls les hommes avaient le pouvoir de jouer. Jusqu’à maintenant.

Aucune réaction à l'article « Les Huronnes au tambour »

Lire l'article Les Huronnes au tambour

Toutes trois sont innues et toutes trois sont désabusées quant à leur conseil de bande, qui dépense l’argent des Blancs pour des… éléphants blancs. Rien pour les femmes. SM-3: un cas d’espèce.

Aucune réaction à l'article « L’argent des blancs… Éléphants blancs »

Lire l'article L’argent des blancs… Éléphants blancs
Inscription à l'infolettre