Aller directement au contenu
Classe d'étudie procédant a un vote

Un printemps hâtif… mais non moins occupé!

par 

Communicatrice de formation, féministe de conviction et actuellement étudiante à la maîtrise afin d'assouvir son besoin de réflexion et de nourrir son désir d'une plus grande justice sociale. Elle a notamment travaillé au sein du Mouvement Desjardins, à la Gazette des femmes et au Conseil du statut de la femme.

Ces derniers mois, le Conseil du statut de la femme a fait valoir son avis et a soumis plusieurs recommandations lors des travaux parlementaires de la session en cours, en plus d’avoir coordonné diverses activités de communication. Le personnel n’a donc pas chômé, et ce, tant à la Direction de la recherche et aux communications que dans les bureaux régionaux. Et les efforts de toutes et tous ont laissé des traces…

D’abord, en février, un mémoire rédigé par Francine Lepage et intitulé L’égalité entre les femmes et les hommes : une stratégie gagnante pour relever les défis du Québec a été déposé à l’Assemblée nationale, dans le cadre des consultations pré-budgétaires 2010-2011 sur le retour à l’équilibre budgétaire et les grandes orientations économiques. Cette démarche visait à mettre en lumière la situation et les besoins des femmes au regard des choix fiscaux et budgétaires. Les consultations de l’année en cours revêtaient un caractère particulier compte tenu des répercussions de la crise économique ainsi que de la volonté gouvernementale de résorber rapidement le déficit budgétaire et de réduire le poids relatif de la dette. Le Conseil craignait que les moyens et l’échéancier choisis pour assainir les finances publiques n’imposent à la population féminine un fardeau d’ajustement lourd et disproportionné par rapport aux moyens financiers dont elle dispose. Plusieurs recommandations ont été formulées, notamment que l’objectif d’équité entre les sexes soit ajouté aux objectifs généraux considérés dans le régime fiscal et lors de l’élaboration des choix budgétaires de l’État. Le Conseil a également insisté pour que l’analyse différenciée selon les sexes soit intégrée aux différentes étapes menant à l’adoption du Plan de retour à l’équilibre budgétaire.

Paroles de jeunes sur l’égalité

Puis, en mars, le Conseil a tenu trois ateliers portant sur l’égalité entre les femmes et les hommes au Cégep de Sainte-Foy. Mireille Blackburn, conseillère en communication au CSF, et Nathalie Bissonnette, rédactrice en chef de la Gazette des femmes, ont préparé et animé une présentation dans le but d’échanger avec des élèves sur leurs perceptions de l’égalité entre les sexes et de les sensibiliser à différentes réalités touchant les femmes et les hommes dans certains secteurs d’activité.Cet atelier de sensibilisation a été organisé en collaboration avec Alain Labelle, professeur de sociologie au Cégep, et le comité de condition féminine de l’établissement. L’intérêt des jeunes pour la question était manifeste. Ils ont participé avec enthousiasme, s’exprimant de manière très articulée sur l’égalité des sexes dans la famille, à l’école, au travail, en politique et dans les médias. Parmi les observations notées, deux constantes sont revenues chez la majorité : l’idée selon laquelle les différences entre les femmes et les hommes seraient naturelles et s’expliqueraient en grande partie par la biologie, choix de carrière compris; et la perception que l’égalité des sexes est bien réelle. Constat? Cesjeunes sont très optimistes quant à leur avenir et à leurs possibilités de carrière. Une attitude certes remarquable, et qui pourra sans doute contribuer positivement à leur épanouissement personnel et professionnel. Par ailleurs très partisans de la formule « je veux donc je peux » et convaincus que la maîtrise de compétences fait foi de tout, ils sont peu au fait des inégalités qui persistent dans les organisations et les systèmes, et peu conscients des effets de la socialisation stéréotypée sur leurs comportements et leurs choix.

Ces échanges se sont avérés très intéressants et les conclusions – même si elles n’émergent pas d’une démarche scientifique – seront une source d’inspiration fort utile au moment de peaufiner la démarche de communication que le Conseil entend mettre en œuvre au cours des prochains mois afin d’intensifier ses communications auprès des jeunes.

Pour augmenter le nombre d’élues

En mars toujours, la présidente du Conseil, Christiane Pelchat, a exprimé les préoccupations de l’organisme à l’égard d’une représentation équitable des femmes et des hommes en politique devant la Commission des institutions, qui étudie le projet de loi 78, Loi modifiant la Loi électorale concernant la représentation électorale et les règles de financement des partis politiques et modifiant d’autres dispositions législatives. Le Conseil a de nouveau proposé la création d’une prime au financement des partis qui oseraient mettre en œuvre des actions structurantes en vue de rechercher plus systématiquement des candidates, en plus de les appuyer avant et pendant la période électorale. Pour plus de détails à ce sujet, lisez le Mot de la présidente en page 5 de la Gazette.

Du côté des lieux de décision

Constate-t-on une progression de la présence des femmes dans les instances politiques? Y a-t-il des lieux décisionnels et consultatifs que les Québécoises n’ont pas encore investis? Qu’en est-il de la présence des jeunes, garçons et filles, dans les lieux décisionnels au Québec?

Autant de questions qui trouvent écho dans une série de tableaux produits par le personnel de la Direction des bureaux régionaux du CSF, en collaboration avec la Table de concertation des forums jeunesse régionaux du Québec. L’information colligée permet de comparer ces données d’une année à l’autre, à la fois entre les différentes instances et entre les régions du Québec. Sont recensées des statistiques portant sur la présence des jeunes et des femmes dans une vingtaine d’instances et lieux décisionnels de divers secteurs d’activité.

Mis à la disposition de nombreux organismes via le site Internet du Conseil, ces outils, en plus de permettre un coup d’œil rapide sur la participation citoyenne des jeunes et des femmes, viennent étayer les actions entreprises dans toutes les régions pour l’atteinte d’une représentation paritaire des hommes et des femmes dans les lieux décisionnels et consultatifs. (Christine Chabot)

Vous pouvez consulter les tableaux sur le site du Conseil du statut de la femme

Qu'en pensez-vous?

Aucune réaction

Inscription à l'infolettre