Aller directement au contenu
Illustration du drapeau Haïtien

Fanm Deside

par 

Communicatrice de formation, féministe de conviction et actuellement étudiante à la maîtrise afin d'assouvir son besoin de réflexion et de nourrir son désir d'une plus grande justice sociale. Elle a notamment travaillé au sein du Mouvement Desjardins, à la Gazette des femmes et au Conseil du statut de la femme.

<!–
Illustration de la page d’accueil du site de Fanm Deside
–>
Fanm Deside
Site web fanmdeside.org
Fondation 1989
Mission Combattre la pauvreté en militant activement pour le respect des droits et des valeurs des femmes et pour l’atteinte de l’égalité des sexes.
Signature La solidarité et la sensibilisation visant l’amélioration des conditions de vie des femmes! Au moyen de formations, de campagnes de sensibilisation, d’accompagnement de femmes victimes de violence et d’activités génératrices de revenus, Fanm Deside appuie les femmes issues des milieux populaires de Jacmel et des environs qui, très souvent, élèvent seules leurs enfants.
En chiffres
  • 350 membres
  • plusieurs organismes partenaires
  • Fanm Deside est active dans 7 communes du sud-est de la ville
Photographie de personnes lors du 10 anniversaire de l’événement.
Photographie de personnes présentes lors 10 anniversaire de l’événement.
En 2011, l’équipe de Fanm Deside a célébré, pour la 10e année consécutive, la fête des Pères de manière symbolique en rendant public le projet de loi sur la paternité responsable et la filiation. Ce thème représente un enjeu clé de l’atteinte de l’égalité des sexes pour les Haïtiennes et un élément déterminant pour la protection des enfants dits naturels, qui se retrouvent sans identité et sans droits car ils n’ont pas de père déclaré. Les pères qui ont participé à cet événement ont eux-mêmes demandé que soit acheminée au Sénat une pétition en faveur de l’édiction de cette loi, déjà votée par la Chambre basse. Une loi que les féministes attendent depuis longtemps pour qu’enfin les pères assument davantage leurs responsabilités et qu’il n’y ait plus de gouffre entre les enfants légitimes et naturels.

Qu'en pensez-vous?

Aucune réaction

Inscription à l'infolettre