Aller directement au contenu

Non à la polygamie au Québec

par 

Communicatrice de formation, féministe de conviction et actuellement étudiante à la maîtrise afin d'assouvir son besoin de réflexion et de nourrir son désir d'une plus grande justice sociale. Elle a notamment travaillé au sein du Mouvement Desjardins, à la Gazette des femmes et au Conseil du statut de la femme.

À la suite des travaux réalisés par le Conseil du statut de la femme sur la polygamie et soumis à l’attention du gouvernement du Québec, une motion pour le maintien de la criminalisation de la polygamie a été adoptée à l’unanimité par l’Assemblée nationale le . Le consentement des membres de l’Assemblée a été sollicité à partir de l’énoncé suivant : « Que l’Assemblée nationale affirme que la polygamie ne fait pas partie des valeurs fondamentales de la société québécoise, qu’elle estime que cette pratique va à l’encontre du droit à l’égalité entre les femmes et les hommes, et qu’elle salue la position exprimée en ce sens par le Conseil du statut de la femme. » Dans son avis, le Conseil est formel : les répercussions négatives de la polygamie sur les femmes et les enfants sont plus importantes que les justifications culturelles ou religieuses soutenant ce type d’union.Une politique qui légitimerait la polygamie irait à l’encontre des intérêts des femmes et serait méprisante pour toutes celles qui luttent, partout dans le monde, contre cette pratique patriarcale. Conséquemment, la criminalisation de la polygamie au Canada doit être maintenue et les gouvernements doivent soutenir vigoureusement la constitutionnalité de l’article 293 du Code criminel du Canada devant les tribunaux, exprime le Conseil dans son avis. Ce dernier est paru au moment où la Cour suprême de la Colombie- Britannique était appelée à se prononcer sur la constitutionnalité de cet article qui interdit la polygamie.

Qu'en pensez-vous?

5 Réactions

  1. Annie

    Vous préférez que les couples divorcent et que les enfants voient leurs pères environ 60 jours par année. Au moins avec la polygamie les enfants verraient leurs pères au moins 6 mois.

    Oui oui il y a des femmes qui trompent leurs maris mais avant de parler renseignez vous donc sur le pourcentages qui trompent l’autres dans les demandes de divorce.

  2. yolandelavoie

    nous devons maintenir la criminalisation de la polygamie afin de prévenir tous les problèmes qui en decoulent

Inscription à l'infolettre