Aller directement au contenu

Les femmes possédant des implants mammaires sont trois fois plus susceptibles de commettre un suicide que la population féminine en général, selon une étude menée par l’International Epidemiology Institute de Rock­ville (Maryland) et effectuée auprès de 2 166 Finlandaises.

Cette recherche ne permet toutefois pas de conclure à un lien direct entre l’augmentation mammaire et le suicide. S’appuyant sur d’autres études, les auteurs soulignent néanmoins que les femmes ayant des implants mammaires ont souvent une faible estime d’elles-mêmes et ont souffert, à des degrés divers, de dépression et d’anxiété avant leur opération.

Ce n’est pas la première fois que des chercheurs notent un taux de suicide plus élevé que la normale chez les patientes opérées pour la chirurgie esthétique des seins. Une étude américaine publiée dans Epidemiology a déjà signalé que celles-ci courent deux à trois fois plus de risques de mettre fin à leurs jours.

D’autres chercheurs, qui ont publié une étude similaire dans le British Medical Journal, ont eux aussi recommandé aux chirurgiens esthétiques d’être vigilants face aux signes de troubles psychiatriques lors de leur évaluation pré­opératoire. Parmi leur échantillon de 3 521 Suédoises, pas moins de 15 femmes se sont suicidées après leur opération, alors qu’on anticipait seulement 5,2 suicides.

  • « Causes of death among Finnish women with cosmetic breast implants,  », Annals of Plastic Surgery, vol. 51, no 4, .
  • « Total and cause specific mortality among Swedish women with cosmetic breast implants: prospective study », British Medical Journal, .
  • « Mortality among augmentation mammoplasty patients », Epidemiology, .

Qu'en pensez-vous?

Aucune réaction

Inscription à l'infolettre