Aller directement au contenu

Avec ses tenues d’une autre époque, ses accessoires variés, ses archives de journaux et ses témoignages audio, l’exposition Dévoiler ou dissimuler ? aborde les questions de la pudeur et de l’érotisme à travers les vêtements féminins. Réactions et réflexions garanties.

L’exposition Dévoiler ou dissimuler ? du Musée McCord nous plonge dans l’univers du vêtement féminin occidental depuis le début du 19e siècle. Un historique percutant détaille les tendances qui, année après année, ont transformé l’image du corps des femmes. Oscillant constamment entre pudeur et audace, on y traite de l’érotisation des chevilles jusqu’à celle des porte-jarretelles, autrefois objets utilitaires que l’évolution des tissus synthétiques a transformés en accessoires émoustillants.

L’expo enseigne mille et une choses que l’on croit déjà savoir, entre autres les raisons pour lesquelles la mode transfère constamment le potentiel érotique d’une partie du corps vers une autre. C’est ce qu’on appelle la théorie de la « zone érogène changeante » : comme les consommateurs se lassent, avec le temps, d’une partie de l’anatomie trop mise en évidence, chaque mode amène une perspective différente de la femme. Quoique choquantes, ces transformations entraînent souvent de nouveaux styles vers une vague de popularité incontestée. Si, pour certains, cette explication peut sembler d’une simplicité outrancière, elle permet tout de même de pousser la réflexion. Les jeunes femmes d’aujourd’hui n’ont-elles pas l’impression que l’on traite le corps féminin comme une pâte à modeler que l’on peut changer et sculpter au gré des envies et des saisons ?

Derrière cette impressionnante réalisation muséale, une dame, Cynthia Cooper, que les « débats chauds » autour de la mode dans les médias ont incitée à développer ce projet. Elle a visé juste, car le thème est d’actualité et les enjeux soulevés interpellent une grande partie de la population.

Comme le Musée McCord privilégie une perspective historique, l’équipe de Mme Cooper a adopté une approche chronologique. Elle a atteint son objectif : susciter un débat en mettant en relief les liens étroits entre l’évolution de la mode et l’esthétique corporelle. « Ce qui a étonné les gens, affirme Mme Cooper, c’est le nouvel angle à partir duquel on a abordé le sujet. Cela les a poussés à penser, à réfléchir autrement. »

Aussi pour les jeunes

Depuis l’ouverture de Dévoiler ou dissimuler ? en , plus de 200 adolescents et adolescentes ont eu la chance de vivre une expérience à valeur ajoutée — et ce n’est pas terminé. Après avoir effectué une visite inter active de l’exposition, ils ont assisté à des mises en situation théâtrales et ont participé à des échanges sur différents thèmes abordés dans l’expo. Ils ont alors eu l’occasion de remettre en question leurs perceptions des styles du passé autant que des modes plus contemporaines. L’activité a suscité des discussions fort pertinentes sur leurs propres habitudes vestimentaires ainsi que sur celles de leurs mères, grands-mères et arrière-grands-mères. Voilà des réflexions qui s’avèrent encourageantes pour l’épanouissement des femmes de demain !

Dévoiler ou dissimuler ? Lever le voile sur deux siècles de pudeur et d’audace. Jusqu’au au Musée McCord, Montréal.

Qu'en pensez-vous?

Aucune réaction

Inscription à l'infolettre