Aller directement au contenu
Image de la téléréalité «Occupation double»

Pourquoi les jeunes regardent la téléréalité ? La réponse de Francis.

Le bronzé aux gros bras plaît davantage que le petit nerd à lunettes. La plantureuse blonde ou la jolie brune attirent plus les regards que la dodue, même si celle-ci est très gentille… Une bonne image est vendeuse, dans la vraie vie comme à la télé, pour les gens que l’on rencontre dans les bars comme pour les téléspectateurs et téléspectatrices d’Occupation Double ou de Loft Story. Ces émissions vous rendent-elles fébriles ou êtes-vous de ceux qui n’accrochent pas à ce « folklore » québécois ?

Je dis folklore en exagérant un peu, car on ne saurait qualifier un produit vide de contenu de trait culturel. En effet, peu de gens oseraient dire à un étranger qu’Occupation Double fait partie intégrante de la culture québécoise. Et pourtant ! Avec plus de 2 millions de téléspectateurs (près du tiers de la population !) pour chaque émission, le phénomène est particulier.

La téléréalité rassemble des gens d’à peu près tous les horizons dans des situations qui n’ont rien à voir avec le quotidien du commun des mortels. Est-ce un paradoxe de voir des gens qui mènent une vie totalement différente de celle des « lofteurs » s’intéresser à ces émissions ? Je ne crois pas, car la majeure partie des émissions de téléréalité présentent un jeu de séduction et de pouvoir excitant et divertissant, un univers luxueux et paradisiaque dans lequel évoluent des jeunes stéréotypés. Or, n’avez-vous jamais rêvé de rencontrer l’être parfait dans des circonstances extraordinaires ?

La téléréalité ravive des désirs et des rêves chez le téléspectateur parce qu’elle transforme des citoyens ordinaires en héros, voire en fantasmes. On s’identifie à ces candidats virtuels et on se projette dans leur peau, car on a l’impression que ce rêve de notoriété et de reconnaissance universelle nous est accessible. C’est pourquoi les émissions de téléréalité sont si populaires chez les jeunes, à mon avis. Comme les participants et participantes ont souvent des allures de top-modèles, il n’en faut pas plus pour que le spectateur soit vite accroché à ce divertissement hebdomadaire qui ne procure aucun bénéfice intellectuel sinon celui de se reposer les neurones après une journée éprouvante.

Bien que ces émissions viennent certainement encourager les stéréotypes chez les jeunes, je crois que ceux-ci ont le jugement nécessaire pour distinguer la fiction de la réalité. Après tout, les candidats d’Occupation Double ou de Loft Story n’ont pas toujours fait ça… Eux aussi ont une « vraie vie » avec des études, un emploi et une famille en dehors du jeu !

Qu'en pensez-vous?

Aucune réaction

Inscription à l'infolettre