Aller directement au contenu
Image d'un ruban rose logo du cancer du sein.

Cancer du sein: Dépistage ou surdépistage?

par 

Marie Lachance a été journaliste indépendante et rédactrice à la pige pendant plus de 20 ans. Historienne de l’art de formation et petite-fille d’une féministe de la première heure, c’est en 1998 qu’elle rédige un premier article pour la Gazette des femmes. En être aujourd’hui la rédactrice en chef lui fournit l’occasion de braquer les projecteurs sur les inégalités de sexes qui persistent toujours ; et d’apporter une modeste pierre à l’édifice du féminisme.

Le cancer du sein demeure un sujet délicat. Dans son livre Malades d’inquiétude?, Nortin M. Hadler n’hésite pourtant pas à parler de surdépistage, puisque la moindre anomalie, le moindre nodule fait souffler un vent de panique.

Faut-il s’étonner du nombre grandissant de faux résultats positifs à la suite de mammographies? Le problème, souligne M. Hadler, c’est que les radiologistes diffèrent parfois d’opinion à l’examen d’une même mammographie. Il écrit : « Dans une étude réalisée [aux États-Unis] il y a une quinzaine d’années, 10 radiologistes ont interprété un ensemble de 150 mammographies en l’absence de toute information clinique. Parmi les mammographies de femmes atteintes du cancer, les radiologistes ont obtenu le bon diagnostic dans 74 à 96 % des images. Parmi les mammographies de femmes n’ayant pas le cancer, la possibilité qu’il y en ait un a été soulevée dans 11 à 65 % des clichés. Le taux de faux négatifs était modéré et modérément variable. Le taux de faux positifs était élevé et très variable. »

Voilà qui illustre les limites d’une médecine trop interventionniste et curative. Hadler mentionne d’ailleurs qu’aux États-Unis, les poursuites pour erreur médicale de première espèce les plus fréquentes touchent l’interprétation erronée d’une mammographie faussement positive. Il insiste: le surdépistage et le surtraitement font beaucoup de tort aux femmes. Et pas seulement aux États-Unis.

Qu'en pensez-vous?

Aucune réaction

Inscription à l'infolettre