Aller directement au contenu
Photographie de Rafaële Germain.

Cette « X », qui aurait secrètement voulu être camionneuse, a fait ses débuts professionnels comme recherchiste à l’émission La fin du monde est à 7 heures à TQS et comme scriptrice et chroniqueuse pour La Presse et Châtelaine. Rafaële Germain a aussi publié des romans, dont le très populaire Soutien-gorge rose et veston noir, qui sera d’ailleurs adapté bientôt au cinéma. Sans ambages, elle nous confirme que pour assurer une réelle égalité, l’aplomb et la confiance devraient être des qualités à enseigner.

Logo de la Gazette des femmes

L’affirmation ou la remarque la plus sexiste que vous ayez entendue? Vous avez la chance de répliquer, vous dites quoi?

Photographie de Raphaële Germain.

Un homme pour qui je travaillais m’a déjà dit, à la suite d’une erreur que j’ai faite : « Eille, t’es une vraie blonde, han, toi? » J’ai souvent pensé par la suite que si j’avais été un homme, il n’y aurait même pas eu d’équivalent. Qu’est-ce qu’il m’aurait dit? « T’es un vrai chauve? Un vrai moustachu? Un vrai gros? » J’avais pensé lui répondre : « Oui, puis toi, t’es un vrai macho, han? », jusqu’à ce que je réalise qu’il aurait pris ça comme un compliment.

Trois mots qui décrivent pour vous le féminisme?

Virginia Woolf, Patti Smith, Amy Schumer (OK, c’est plutôt six mots).


Un geste égalitaire que vous avez posé ou une parole antisexiste que vous avez dite et dont vous êtes fière?

J’élève une petite fille de 4 ans qui est convaincue qu’elle pourra faire tout ce qu’elle veut dans la vie. Je pense que c’est notre devoir en tant que féministes et mamans : passer à la génération suivante. Notre aplomb, notre confiance.


S’il y avait un prix de la publicité la plus sexiste à attribuer, à qui ou à quoi le décerneriez-vous?

Par où commencer? J’attends encore le jour où l’on va nous montrer un gars danser sans ironie avec son Swiffer.


Un métier non traditionnellement associé aux femmes qui vous fait rêver en tant que femme?

J’ai toujours entretenu un vague fantasme de tout lâcher pour devenir camionneuse au long cours. Montréal–Houston, une couple de jokes dans mon CB, un coup de klaxon, c’est beau la vie.


Une petite dernière pour la route Montréal–Houston? Allez! On se fait ce plaisir!


Si vous étiez un homme, pensez-vous que ça changerait quelque chose… à votre popularité?

Oui. Elle ne serait peut-être pas plus ou moins grande, mais elle serait de nature différente, c’est sûr

… à votre chèque de paie?
Absolument.

… à votre estime personnelle?
Non, mais j’aurais peut-être eu à travailler un peu moins fort pour pouvoir dire ce « non » avec autant d’aplomb.

… à vos rapports avec les collègues?
Non, mais je suis consciente que je travaille dans un milieu particulièrement égalitaire.

… à votre choix de carrière?
Certainement pas.


Qu'en pensez-vous?

1 Réaction

  1. Denise Marcotte

    Vous ne trouvez pas ça beau, une belle femme de presque 40 ans? Pour parler de Raphaële Germain, pourquoi ne pas avoir pris une photo actuelle? C’est un Photoshop ou une photo qui date de 15 ans? L’apparence physique des femmes doit être respectée car elle va avec la somme de nos expériences.

Inscription à l'infolettre